title La machine 5 axes de HOLZ-HER a été la bonne décision
description Max’s Möbelwerkstätte est une menuiserie spécialisée dans la construction de meubles et d’agencements d'intérieur. Il y a deux ans, l’entreprise de 10 salariés dirigés par Maximilian Sammer a franchi une étape, qui paraît aujourd’hui banale : elle a investi dans un centre d'usinage. On sait désormais que : « La machine 5 axes de Holz-Her a été la bonne décision. » <strong>Usinage rentable.</strong> Après deux ans d’utilisation de la Pro-Master 7125, Sammer est aujourd’hui certain : « Nous avons pris la bonne décision. » Outre le travail au quotidien, des applications particulières en sont l’illustration même, à l’instar du casier à vin en bois massif, fabriqué à partir d’un disque en bois avec des cannelures au centre. Un cercle au centre du disque a été percé de trous pour accueillir des goulots de bouteille. « Avec la machine 5 axes, nous avons non seulement pu fraiser en peu de temps chaque cannelure, mais également usiner le cercle sans aucune difficulté », déclare Schwarzmeier. « Si nous avions travaillé sur une autre machine, nous aurions eu besoin d’un agrégat d’angle. » Voilà selon lui l'un des avantages majeurs de la machine 5 axes : une économie d’outils et d’agrégats d’angle. Comme prévu. De plus, l’usinage est aujourd’hui beaucoup plus rapide. « Avant, avec un outil simple, nous devions passer la pièce trois ou quatre fois sur la machine. Aujourd'hui, un seul passage suffit », dit-il. « L’usinage de pièces pour lequel nous devions fabriquer des gabarits onéreux nous prenait aussi énormément de temps. Aujourd'hui, tout cela est un jeu d’enfants. Avec une précision extrême. » Si l’entreprise est devenue plus compétitive avec le centre d’usinage, elle a également fait un bond en avant dans la construction de portes intérieures : « Aujourd’hui, ce ne sont pas des portes standards que nous concevons, mais la solution spécifique : de larges portes coplanaires intégrées au mur dotées de paumelles Tectus », déclare Sammer. « Avec la 7125, c'est fait en un tour de main. Il en va de même pour la manutention : avant, nous devions trimbaler les portes de-ci de-là. Maintenant, elles sont une fois pour toute sur la machine. Puis poncées et vernies. Terminé. » Il est aussi bien plus facile de refabriquer des pièces qui ont été endommagées lors du montage ou qui ont un défaut. Ces pièces étant déjà programmées, la machine 5 axes est pour nous un atout incomparable », avance Sammer. « Au final, fabriquer nos pièces est devenu aujourd’hui plus rentable. Auparavant, la fabrication d'une cuisine sur une machine conventionnelle faisait souvent apparaître, au moment du chiffrage final, que nous étions perdants. Depuis que nous travaillons avec la technologie CNC, plus de mauvaises surprises. » <ul><li>De Michael Hobohm | Extrait de HOB 10/2015, p. 24-26<br><link http://hob-magazin.com/special-CNC-Station-rbearbeitu_sf1+0+127916+1++sfmode-dl+sfdlid-178616+.html _blank external-link-new-window "Opens external link in new window">Lire l’article en intégralité sur HOB Online </link><br><link http://www.max-sammer.de _blank external-link-new-window "Opens external link in new window">www.max-sammer.de</link></li></ul>